RSS

Spengler in the night, Spengler in the light !

26 Avr

Christine Spengler FQF

Hier au soir (25 avril 2016), *L’Humeur Vagabonde* de Kathleen Evin avait pour invitée Christine Spengler, photographe de guerre. Nous vous invitons à cliquer ici pour accéder à son écoute.
Bien moins connue que bon nombre de ses confrères masculins
(sexisme oblige!), vous pourrez juger par vous-mêmes, de la qualité de cette femme exceptionnelle, qui nous conte sa vie parsemée d’ombre et de lumière, sa *vision* (longtemps dénuée de couleurs, qui en déborde aujourd’hui) et sa passion pour l’image.
Elle qui préférait saisir la sidération, l’effroi, la douleur déchirante ou l’énergie salvatrice des vivants, plutôt que les corps déchiquetés des morts.
Elle qui faisait primer le vif de l’émotionnel sur le morbide du sensationnel !
Elle qui, au Liban, en Iran, en Afghanistan, en Iraq… s’enveloppait d’un tchador noir pour pouvoir, beaucoup mieux qu’un homme, s’approcher au plus près des femmes victimes de la barbarie humaine. Des femmes qui, loin de dénoncer cette « intruse occidentale », l’encourageaient à prendre des photos car elles savaient qu’elle était « les yeux du monde » et que son témoignage pouvait servir leur cause et la mémoire de leurs enfants martyrs.
Elle qui, après avoir côtoyé l’horreur et la mort, se lança dans des photomontages baroques, éclatants de couleurs, au rouge omniprésent !
Bref, cette dame, née en 1945, fille d’Huguette Spengler
(grande artiste surréaliste, dont elle a hérité l’imaginaire flamboyant) est une femme formidable, qui sort vraiment du cadre !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

——————————–
Profitons-en pour rappeler que, contrairement à l’idée reçue qui voudrait que la photographie de guerre soit réservée aux hommes
(les femmes étant cantonnées à l’arrière, en tant qu’infirmières), il y a eu, dès 1914, des femmes photographes de guerre. Olive Edis, Christina Broom, Helen Johns Kirtland, vous connaissez ? Bien sûr que non ! Comme c’est étrange ?! … Z’avez qu’à les Qwanter (googliser, c’est bon pour les toquards!) et vous verrez que ces dames-là aussi ne manquaient pas de personnalité !
——————————–
Du 6 avril au 5 juin 2016, la Maison européenne de la photographie (MEP) consacre une expo à Christine Spengler, intitulée : *L’Opéra du monde*. – Article intéressant de Télérama à ce propos, à lire ici.
La page FB de Christine Spengler : https://www.facebook.com/christine.spengler.31

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 26 avril 2016 dans Art, Société

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Un ti mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :